• > Classes bilingues, monolingues
  • > Projets spécifiques transfrontaliers (échanges, passeport linguistique)
  • > Projets scientifiques
BIENVENUE SUR LE SITE DU COLLÈGE SAINTE-MARIE À ST-JEAN-DE-LUZ    www.college-ste-marie.com

En bref - agenda - infos parents

Un séjour plein de visites

Un séjour, plein de visites

Cette année, nous, les quatrièmes, avons eu la chance d'être allés à Paris. Partis samedi 28 mai au soir, nous avons visité, dès notre arrivée, la ville de Versailles ainsi que son château et ses jardins. Visite intéressante mais perturbée par le trop plein de monde qui s'y trouvait, mais nous avons beaucoup aimé les jardins où nous avons pu nous balader librement sans encombre.

Lundi matin nous avons visité la Conciergerie et avons découvert où Marie-Antoinette séjournait en prison. Une œuvre éphémère représentant la Seine y était exposée.

Après un passage rapide devant le Louvre, nous sommes allés visiter la Cathédrale Notre Dame de Paris.  

Mardi matin : programme chargé : la Seine nous a accueillis pour une visite en bateaux mouches. L'après-midi, passage obligatoire aux Tuileries, aux Champs Elysées ainsi qu'à l'Arc de Triomphe et enfin, nous avons rendu visite à la "Dame de fer".

        

   

Le lendemain matin, Le Museum d'Histoire Naturelle a accueilli notre grand groupe. Et nous avons pu voir la réplique exacte de tous les animaux.

La visite au grand Rex fut l'un de nos coups de cœur, et s'en est suivie une visite au Musée Grévin. Visite drôle car nous avons eu l'occasion de prendre de multiples photos avec nos stars préférées.

Jeudi matin, nous avons fait un jeu de piste à Montmartre, l'occasion pour nous de découvrir ses endroits les plus connus (Maison Rose, Statue de Dalida...) puis l'après-midi nous avons découvert la Cité des Sciences que nous ne considérons pas comme notre visite favorite, par manque de temps.

      

Malheureusement pour, nous notre voyage s'est arrêté là, car nous avons dû rentrer au Pays Basque.

De ce voyage nous ne retiendrons que du positif et ne garderons que de bons souvenirs.

Ainhoa et Ainara 

 

 


Une fin d'année bien agréable

Une fin d'année bien agréable

Le premier jour, nous sommes arrivés à l'aquarium de La Rochelle. Il y a dans cet aquarium une très grande variété de poissons. Il y a aussi des animations pour que les enfants, et les adultes, ne s'ennuient pas : on pouvait entre autres voir une rivière virtuelle où les poissons fuyaient quand on s'approchait. Certains élèves ont beaucoup aimé la salle où se trouvaient les requins, car même si ces poissons sont très dangereux, ils sont impressionnants !

    

Durant notre séjour, nous avons aussi découvert Le Marais Poitevin lors d'une promenade en barque sur la Venise Verte. Certains ont pu découvrir les paysages en vélo, et tout le monde a pu observer la faune et les différents types d'arbres du Marais. Un guide nous a expliqué l'Histoire du Marais et nous a expliqué la gestion de l'eau dans cette zone.

       

Enfin, nous sommes allés au Grand Parc du Puy du Fou. Les spectacles étaient très bien faits, les effets spéciaux aussi, et les histoires étaient à la fois réalistes et fantastiques. Les préférences sont très variées mais, une chose est claire : tout le monde a aimé les grands spectacles. Chaque grand spectacle représentait une époque différente de l'histoire. L'époque de l'Empire Romain, l'époque des Vikings, Le Moyen-Age, l'époque des Mousquetaires...Le dernier spectacle était très joli. Des musiciens jouaient sur l'eau ! C'était impressionnant ! Finalement, je crois que tous les élèves et les professeurs ont bien profité de ce voyage et l'ont beaucoup aimé.

       

   

 


Je danse, je dis qui je suis !

Beste "PAC" klase bat
Dantzatzen dut, erakusten dut nor nizan !

Gure helburua zen dantza ikusgarri bat egitea. Hasteko EMC-an nortasunaren gainean lan egin dugu. Hori segitzeko kanpoko parte hartzaile bat, Joana izenekoa, etorri da gure kiroleko kurtsoetan, 12 ordu orotara. Lehenik biko talde guziek fitxa bat ukan dugu eta hor idatzi behar dugu hitz bakoitzaren parrean mugimendu bat. Adibidez : "je" = belauna altxatu, "m'appelle" = 8 bat marraztu gorputzarekin,... Mugimendu horiekin koregrafi bat egin dugu. Joanak ariketa batzu eman dizkigu. Adibidez : mugimenduak handitzeko, toki guzia hartzeko, konzentratua egoiteko... Aurkitu mugimenduak hobetzeko beste mugimendu batzu erakutsi dizkigu. Mugimendu guzi horiekin denak elgarrekin koregrafi bat sortu dugu. Urte bukaera honetan, kolegio guziari presentatu dugu.

Xabi eta Urki

      

Une autre classe à PAC
Je danse, je dis qui je suis !

Notre objectif était de faire un spectacle de danse. D'abord, nous avons travaillé sur l'identité en cours d'Education Morale et Civique (EMC). Pour continuer, Joana est intervenue durant les cours d'EPS pendant 12h. Puis, les duos avaient une feuille sur laquelle il fallait écrire en face de chaque mot un mouvement. Par exemple, « je » = lever le genou, « m'appelle » = dessiner un 8 avec le corps... Avec ces mouvements et d'autres, ajoutés par Joana, nous avons construit une chorégraphie. Pour la mettre en pratique, nous avons commencé à faire des exercices : par exemple, agrandir nos gestes, occuper tout l'espace, rester concentré ... Et petit à petit, les mouvements ont été mis en scène, la pièce s'est montée. En cette fin d'année, nous l'avons présentée au collège.

Xabi et Urki

 


Scientifique et artistique

Scientifique et artistique

Pour nous, la classe à PAC est un projet qui consiste, grâce à l'imagination des élèves, à créer des instruments de musique dont les sons, créés par nous mêmes également, sont programmés, grâce à un logiciel : Scratch. Ces instruments sont tous uniques en leur genre ; ils ne ressemblent pas non plus à des instruments traditionnels. Certains élèves se sont inspirés d'une vidéo (Makey Makey) leur montrant des exemples : un chat étant conducteur d'électricité (notre corps aussi d'ailleurs) en buvant et en étant assis sur une feuille d'aluminium, crée une boucle électrique et ainsi active un compte à rebours devant une photo.

Plusieurs professeurs de matières différentes (Musique pour l'instrument, Arts Plastiques pour l'apparence de l'instrument et Math pour la programmation) nous accompagnent dans ce projet.

Michael, l'intervenant extérieur, nous guide dans toutes les étapes du projet. Il est venu le Mardi 16 Janvier pour nous présenter les premières étapes : créer et programmer un instrument. Il nous a expliqué comment marche la carte Makey Makey et nous a montré plusieurs sortes d'instruments (de l'étrange jusqu'au traditionnel).

Le 26 février, notre deuxième séance, nous commençons le "chantier". Nous devons faire un croquis représentant l'instrument que nous avons imaginé.

    

   

Durant l'intervention suivante, nous avons pu peaufiner notre croquis. (Le temps passe vite, nous avons l'impression de n'avoir pas fait grand chose. Ce serait bien que Michael reste plus longtemps.)

   

   

Ça y est, le grand jour de la construction des instruments est arrivé ! Ils sont tous différents.

Pour trouver des sons, il y a trois possibilités : sur le site mblock (site pour programmer diverses choses), sur Internet (Youtube, surtout) ou par enregistrement de voix ou autres bruits et sons.

Voilà, le projet a pris forme : nous avons conçu et fabriqué notre instrument, puis trouvé des sons. Les logiciels nous permettant de programmer et connecter les instruments avec les sons.

Le 25 juin, chaque classe de 5° a présenté son projet devant les autres 5èmes.

        

Sofiane et Eneko

 

 


Bilan d'une année riche en projets

Une année riche en projets

Faire du théâtre, apprendre une langue ... Un bon compromis

Tout au long de cette année 10 élèves de 3°, 5° et 6°, ont participé à l'atelier théâtre en basque, encadrés par Mme Noriega, professeur de Basque, et Estitxu Mentaberri, intervenante de la compagnie IXTAKLOK. Même s'ils étaient encadrés par des adultes, leur rôle a été très actif car ils ont écrit les dialogues et fait la mise en scène. Elle s'intitule Diktadorea et parle de la dictature. 

Cette pièce a été jouée deux fois. Une première fois, au cinéma d'Urrugne, dans le cadre de la Semaine du théâtre organisée par l'association Euskal Haziak. D'autres collégiens ont aussi montré leurs différents projets : théâtre, vidéo.... La deuxième représentation était au parc Ducontenia, à Saint Jean de Luz, lors de la fête Euskaralai, organisée par l'association luzienne Begiraleak, le dimanche 10 juin.

Encore une occasion pour les élèves de dévoiler leurs talents !

       

      

Antzerkia egin, hizkuntza bat ikasi ... Egitasmo ona

Urte osoan zehar 3.,5. eta 6.eko 10 ikaslek euskarazko antzerki tailerrean parte hartu dute. Noriega andereak, euskara irakasleak, eta Estitxu Mentaberrik, IXTAKLOK konpainiako arizaleak, kudeatu dute tailer hau. Nahiz eta helduak presente izan, ikasleen rola oso aktiboa izan da, haiek  elkarrizketak idatzi eta antzezpena  kudeatu dutelako. Antzerkilana Diktadorea deitzen da eta diktaduraz mintzatzen da.

Bi aldiz antzeztu dute beren lana. Lehen aldian, Urrunako zineman, Euskal Haziak elkarteak antolatutako Antzerki astearen kari. Egun berean, beste kolegiotako ikasle batzuek ere beren proiektuak erakutsi dituzte: antzerkia, bideoa... Bigarren emanaldia Donibane Lohizuneko Ducontenia parkean izan zen, Begiraleak elkarteak antolatutako Euskaralai festaren kari, ekainaren 10ean, igandean.

Beste aukera bat ikasleek duten talentua erakuts dezaten!

 

Bapatekotasuna ... Ikaspen zorrotza

Urtero bezala, kolegioko ikasle elebidun guztiek bertsuko ikastaro bat segitu dute. Sei orduz "Bertsolarien lagunak" elkarteko arizale bat ukan dute klasean. Besteak beste, bertsoak egiteko teknikak eta bertsolari famatuenen bizitza ezagutu dituzte. Halaber, klase bakoitzak bertso batzuk idatzi ditu. Seigarren eta bostgarreneko ikasleek parte hartu dute Herri elkargoak antolatutako "bertso topaketan". Honen kari asmatutako bertsoak kantatu dituzte beste eskola eta kolegiotako ikasleen aitzinean. Egun berean, Sustrai Colina eta Amets Arzallus bertsolariek bapateko bertsu batzuk bota dituzte eta goiza umore onean pasatu da.


L'improvisation ... Un apprentissage exigeant

Chaque année, tous les élèves bilingues du collège suivent un stage de bertsu. Un intervenant de l'association "Bertsolarien lagunak" est venu dans les classes concernées durant six heures. Ils ont d'abord découvert la vie de quelques bertsolari très réputés puis ont appris les techniques d'improvisation des bertsu. Les élèves de sixième et cinquième ont également participé à une rencontre Bertsu organisée par l'Agglomération Sud Pays Basque. Dans ce cadre ils ont chanté devant d'autres écoles, les bertsu qu'ils avaient créés auparavant ; ont suivi les improvisations des bertsulari Sustrai Colina et Amets Arzallus dans la bonne humeur. Ce fut donc une matinée agréable et conviviale.

 

Classe à P.A.C. "Txalaparta"

Dans le cadre du projet classe à PAC, nous nous sommes rendus, le mardi 5 juin 2018 au musée « Soinuenea » à Oiartzun. Celui- ci rassemble différents instruments traditionnels venant des quatre coins du monde. Notre guide nous en a présentés et nous en a gentiment fait essayer quelques-uns. Il y avait des instruments très étonnants que nous ne connaissions pas. Une fois cette visite terminée, nous avons pris le bus, direction Pasaia. Nous y avons déjeuné et y sommes restés quelques temps.

      

Puis nous avons pris le chemin du chantier naval « Albaola ». Ce dernier tente de reproduire en grandeur nature le baleinier « Juan Mari », et quelques-unes de ses chaloupes. Celui-ci avait coulé au large de Terre-Neuve, lors d'une pêche à la baleine. Une fois terminé, il circulera de port en port afin de se faire connaître. Puis il tentera d'effectuer le même trajet que son jumeau. Cette visite fut très enrichissante pour nous. La journée a plu à l'ensemble de la classe.

Lina et Dianke 5C

PAC klasea "Txalaparta" 

Ekainaren 5an asteartean, goizeko 9etan autobusa hartu genuen Oiartzunera joateko. Goizeko 10etan Soinuenea museoa bisitatu genuen, bertan mundu osoko instrumentuak ikusi genituen. Museoan perkusiozko eta airezko instrumentuak jo genituen, baita ere txalaparta. Bikaina izan zen. Bisita bukatzean autobusa hartu genuen eta Pasaiara joan ginen bazkaltzera.

Bazkaldu ostean Pasaiako Albaola museoa bisitatu genuen, han ikasi genuen nola eraikiak ziren baleontziak baita ere nola arrantzaleek arrantzatzen zituzten baleak Ternua lurraldean. Albaola museoan saiatzen dira modu tradizionalean berriz eraikitzen "Juan Mari" itsasontzia. Eraikia izanen delarik portuz portu ibiliko da. Ateraldi aberasgarria izan zen, Euskal Herriko historia ikasi genuen. Arratsaldean kolegiora itzuli ginen. Klaseari gustatu zaio ateraldia.

Elaia, Aroa, Asier eta Diego 5.C

       

Haziak idazle

Hirugarren aldiz, Euskal Haziak elkarteak txapelketa literario bat antolatu du Ekaskuntza katolikoko ikasle elebidun guztien artean. Euskal mitologiaren pertsonaia desberdinen irudiak  inspirazio-iturria hartuz, Dona Maria kolegioko ikasle elebidun guztiek ipuinak asmatu eta idatzi dituzte. Ali Bouaskar, Peio Colinot eta Txomin Difau, 3.C-ko  ikasleak, sarituak izan dira. Izan ere,  4.  zikloko taldekako 2. saria lortu dute. Gixuneko  « Base de pop » erako sarrerak irabazi dituzte. Zorionak gure txapeldunei !

Concours littéraire

Pour la troisième fois, l'association Euskal Haziak a organisé un concours littéraire pour tous les élèves bilingues de l'Enseignement Catholique. Les collégiens bilingues de Sainte Marie ont participé à cet événement. Ils ont inventé et écrit des contes en s'inspirant des images des personnages de la mythologie basque. Trois élèves de 3C, Ali Bouaskar, Peio Colinot et Txomin Dufau ont gagné le deuxième prix dans la catégorie « groupe » du cycle 4 : des entrées pour le Centre nautique, la Base de Pop, à Guiche. Félicitations à nos champions !

 

 

 

 

 

 

 

 


...pour les enfants du Congo

pour les enfants du CONGO

Quel avenir pour un enfant s'il n'accède pas à l'éducation ?

Cette question fut essentielle dans la vie du fondateur de notre tutelle, Jean-Marie de la Mennais. C'est aussi en pensant à lui que nous avons choisi de soutenir un projet d'aide à la scolarisation des enfants au Congo.

Comment ? Comment envoyer une belle somme d'argent aux frères mennaisiens œuvrant sur place ?

Tout d'abord, avec un effort effectué par quasiment tous les élèves du collège : manger un bol de riz pour le prix d'un repas normal. L'économie réalisée se révèle importante si on la multiplie par un nombre important d'élèves. Ainsi, le 30 mars, tous étaient munis d'un bol et étaient heureux de se priver un peu pour ceux qui en ont besoin. 680 euros ont ainsi pu être récoltés.

Dans un deuxième temps, 4 ventes de crêpes furent organisées. Une après-midi crêpes en famille... quelques-unes réservées à la vente du lendemain au collège.... Et voilà des plateaux bien garnis, attirant les plus gourmands. 380,08 euros ont été récoltés.

Mais cela ne suffisait pas. Une troisième action, appelée Brico-solidarité, a réuni une quinzaine d'élèves durant 3 mercredis après-midi : galets, bois, perles, peinture... Tout était prévu pour créer, bricoler, inventer... Tout fut présenté à la vente sur la place du collège le samedi 16 juin, puis au sein même du collège. 521,79 euros ont été récoltés.

       

   

      

Nos élèves, doués en mathématiques, sont heureux de réaliser que 1581,87 euros pourront être envoyés au Congo, pour permettre aux enfants d'aller à l'école.

Maider

 


Jusqu'à n'en plus pouvoir

... Jusqu'à n'en plus pouvoir"

Cette pièce de théâtre, jouée par le Petit Théâtre de Pain, est de Stéphane Jaubertie. Elle a été jouée à St Pée sur Nivelle, le mercredi 23 mai, par une dizaine de comédiens qui interprétaient plusieurs personnages. C'est une adaptation du livre du même nom. Lors de ce spectacle, nous les 3èmes D, étions placés frontalement à la scène, rectangulaire et minimaliste. Au milieu de celle-ci, les comédiens jouaient sur une plateforme carrée et surélevée, espace aussi bien réel que mental. Des projecteurs émettaient de la lumière de plusieurs couleurs en fonction du rythme et de l'ambiance des scènes. La musique était jouée en direct, soit en coulisse, soit sur scène par les comédiens. Le lundi 28 mai, nous avons reçu la visite de Mr Jaubertie. Quelques élèves de la classe donnent leurs impressions de sa venue ainsi que du spectacle :

"J'ai trouvé la venue de M. Jaubertie très enrichissante et intéressante car il a pu nous expliquer quelques points mal compris, voire non compris."

"... Et il nous a bien expliqué le sens des actions et le parallèle avec la vie."

" Il nous a aussi expliqué comment il travaillait avec la troupe : "Le Petit Théâtre de Pain".

    

    

"D'après moi, cette pièce veut nous faire comprendre qu'il faut trouver une place dans la société, dans le monde du travail et qu'il faut s'imposer, être prêt à tout pour garder son poste."

"Nous avons trouvé cette pièce de théâtre intéressante et enrichissante. Elle nous montre différents points de vue de notre vie engloutie par la société."

"J'ai bien aimé, car cela représentait bien la réalité de ce monde. L'effet de "round" pour changer de décor était très bien, les jeux de lumière à la fin, pour la chorégraphie, étaient beaux. Les acteurs sont professionnels donc ils jouent très bien. Il n'y avait pas beaucoup de décor mais cela ne m'a pas gêné pour imaginer l'ambiance."

"En résumé, ce fut très intéressant".

"Pour conclure, j'ai aimé cette pièce de théâtre car je l'ai trouvée très animée, les acteurs étaient tous excellents."

Les élèves de 3D

 

 


La malédiction des sirènes

La malédiction des sirènes

Durant l'après-midi du 4 Juin, deux classes de 5° sont parties à la Gare du Midi à Biarritz assister à un spectacle de danse contemporaine. L'histoire parlait des sirènes qui ne supportaient plus la pollution des océans, la mort des poissons à cause des déchets jetés à la mer. Sans mots et sans paroles, l'histoire était très détaillée et très facile à comprendre. Chaque mouvement et chaque déplacement était très gracieux. Ils permettaient au public de ressentir ses propres émotions et son propre ressenti. Le but de cette danse était de sensibiliser la nouvelle génération à la pollution afin que notre planète devienne plus saine.

   

      

Après un bilan à la fin du spectacle nous avons pu remarquer que beaucoup d'élèves avaient apprécié le spectacle. Lisons quelques impressions :


"Je suis surpris et à la fois touché par la gestuelle, la chorégraphie. Mon moment préféré : un danseur qui se détache du groupe. Il est seul. On a le temps de détailler ses gestes. Si on reproduisait cas par cas les gestes de chaque danseur, ça ne donnerait rien. Mais tous les gestes réunis composent à eux seuls, un vrai bonheur pour les spectateurs."


"On a bien compris l'histoire : la pollution des océans. J'ai aimé les costumes, la voile qui s'ouvrait et qui dévoilait un miroir, à l'intérieur. Et puis, j'ai trouvé intéressant de rencontrer, à la fin du spectacle, le chorégraphe et les danseurs qui se sont présentés devant nous."


"Les danseurs étaient concentrés, ils s'appliquaient énormément. Tous les mouvements étaient précis, coordonnés, les pliés et les pirouettes étaient parfaites. On voit qu'ils aiment ce qu'ils font. J'aimerais trop être à leur place."


      

"J'ai aimé parce que c'était beau. J'ai ressenti de la peur pour notre planète".


"Cela nous ouvre encore plus les yeux sur la santé de notre planète".


"Les gestes expressifs des danseurs ont transmis de l'amour et de la joie. Après le spectacle, c'était bien de connaître l'âge des danseurs et d'où ils venaient".

Eva, Ainhoa et Anthony

 

 


Le collège Sainte Marie en éruption

Le collège Sainte Marie en éruption

Le Mardi 24 avril, au collège Sainte Marie, Monsieur Melot et sa femme, qui appartiennent à une association de volcanologues qui s'appelle : "Lave", sont venus montrer aux élèves de 4ème leur passion pour les volcans. Ils nous ont parlé de leurs expériences les plus difficiles et dangereuses qu'ils avaient vécues, les ascensions et les voyages les plus longs, etc. et pour illustrer leur conférence, ils ont projeté des vidéos, en particulier sur les volcans des Andes (en Amérique du Sud).

 À mon avis, cette conférence nous a permis d'aborder un sujet très intéressant : celui des volcans. Actuellement, on parle beaucoup des éruptions de quelques volcans (Hawaï par exemple) et en regardant les images à la télé, on a mieux compris ce phénomène. C'était une expérience très éducative et positive pour tous les élèves.

Teresa.

     

Conferencia sobre los volcanes

El colegio Sainte Marie en erupción

El Martes 24 de abril en el colegio Sainte Marie, el señor Melot y su mujer, que pertenecen a una asociación de volcanólogos llamada : "L ave" (lava en francés), vinieron a enseñarnos a los alumnos de 4ème su pasión por los volcanes. Nos hablaron sobre las experiencias más difíciles y peligrosas que habían vivido, los viajes y las ascensiones más largas, etc. y para ilustrar su conferencia, proyectaron videos que hicieron en volcanes de los Andes (América del Sur).

En mi opinión, esta conferencia nos permitió tocar un tema muy interesante : el de los volcanes. Actualmente, se habla mucho de la erupción de algunos volcanes (en Hawaï por ejemplo) y al ver las imágenes por la tele,entendimos mejor este fenómeno. Fue una experiencia muy educativa y positiva para todos los alumnos.

Teresa.

 

 


Classes de 6ème et 5ème

Les ateliers "théâtre", une autre école 

Durant une semaine, chaque classe de 6ème a participé à des ateliers, au gymnase. Les premières séances, les élèves ont d'abord discuté avec les deux animateurs, Nicolas et Mathilde.

     

Ont suivis des danses, des jeux, des gestes, des déplacements. Puis, entre nous, nous nous passions de "l'énergie". Placés en rond, nous nous échangions, entre voisins, nos "énergies". Vint ensuite, le jeu du miroir. Deux par deux, face à face, nous faisons des gestes que l'autre devait imiter. Le dernier jeu s'appelait le : ''Pif, Paf, Tifou''. Le but du jeu est de former un immense cercle. Le premier joueur envoie un "Pif" en tapant dans la main du second joueur : "Le Paf" donnait la direction. Le "Tifou", geste du doigt, montrait un autre joueur situé en face ou encore plus loin. Le jeu est difficile car tous ces gestes, nous devons d'abord les comprendre, les mémoriser et enfin les faire très vite pour donner un rythme au jeu. Les élèves qui se trompaient étaient éliminés. Ils s'asseyaient au milieu du cercle. La dernière séance, les quatre classes de 6ème étaient réunies et montraient aux autres la mise en scène spécifique à leur classe.

       

       

  

"Moi, j'ai bien aimé le jeu du ''Pif, Paf, Tifou''. Cela m'a donné l'envie de le refaire avec mes amies."

Emilie

 

Le théâtre, une leçon à vivre...

   

A St Pée sur Nivelle, le 4 Mai, Les 5èmes A et B ont assisté à une pièce de théâtre: "Le préambule des étourdis" de la Compagnie : "Hippolyte a mal au coeur". Le personnage principal se nomme Anatole. Il porte derrière lui, sa petite casserole qui représente tous ses petits problèmes. Cette casserole intrigue, éloigne ou effraie. Les jours passent et Anatole trouve sa casserole de plus en plus lourde et n'arrive plus à la traîner. Elle lui complique la vie, l'empêche d'avancer, de dormir... Autour d'Anatole il y a les autres. Ceux qui le regardent étrangement car il est différent. Ils s'inquiètent, ou rigolent. Et puis, il y a Miette, qui au début, se moquait de lui mais, avec le temps, elle se rend compte qu'on est tous différents. Alors elle et Anatole s'apprivoisent et passent du temps ensemble.

C'est l'histoire de nos petits ou grands problèmes, de notre regard qui peut changer et devenir plus tolérant, de l'union qui fait la force.

Eva, Ainhoa et Anthony

 

 


Une autre façon de grandir

Une autre façon de grandir

Préparant Course en Cours depuis le mois de septembre, trois équipes de 6 élèves du collège ont mené de front diverses actions comme la conception du véhicule via le logiciel de modélisation 3D Catia, le design, la fabrication du véhicule en CFAO, le démarchage de partenaires (sponsoring), la gestion budgétaire, un volet communication ainsi que la création d'un stand.

 

    

Le collège Sainte-Marie de Saint-Jean-de-Luz ainsi que douze autres établissements scolaires (collèges, lycées et lycées professionnels) de la région Aquitaine ont donc participé à la finale académique de l'épreuve Course en Cours dans l'antre de l'Institut de maintenance aéronautique (IMA), implanté à Mérignac. Sorties lauréates de présélections réalisées en amont, les équipes en lice visaient toutes la victoire, qualificative pour la finale nationale prévue le 6 juin à Paris.

Pour se départager, elles ont dû se livrer à un véritable marathon, passant entre autres par deux courses chronométrées avec démarrage automatique ou à la gâchette (version manuelle), et un arrêt au stand basé sur le freinage de précision. Ce n'est pas tout, les représentants de chaque établissement ont dû mener à bien un exercice de conception assistée par ordinateur (CAO) et soutenir collectivement leur projet devant un jury. Enfin, l'originalité du stand comptait aussi pour la note finale.  Du poster habillant le stand à la tenue vestimentaire des élèves, en passant par le véhicule, tous les détails ont été minutieusement étudiés pour illustrer au mieux le thème choisi en début d'année.

Par souci d'équité, tous disposaient en revanche de la même motorisation électrique fournie par l'association Course en Cours France le jour de la finale.

Soutenu par le ministère de l'Éducation nationale, ce projet permet également aux jeunes de côtoyer le monde étudiant.

Dans l'académie de Bordeaux, l'IUT (département génie mécanique et productique) a ainsi déployé des tuteurs pour accompagner nos élèves dans la fabrication des voitures. Kedge Business School a donné un coup de main sur le volet du démarchage des entreprises.

Présents depuis l'origine (2006), le constructeur automobile Renault et Dassault Systèmes restent toujours fortement impliqués dans le projet.

        

Notre équipe « Wind » termine à la septième place de la région Aquitaine sur un total de 65 équipes engagées pour l'année 2017-2018, collèges et lycées confondus.

Les participants ressortent grandis de cette expérience qui leur permet de découvrir le monde professionnel et pour certains de se révéler dans de nouvelles voies d'orientation pour leur avenir.

         

    

EPI Sciences, Technologie et société ... Des robots dans la ville

L'édition "Euskal Robot Cup" 2018 vient de s'achever lors de cette journée du 18 mai organisée par le lycée Saint Joseph d'Hasparren.

Euskal Robot Cup est un concours qui regroupe plusieurs collèges du Pays Basque autour d'un projet de robotique.

Pas moins de six équipes de 5 élèves de la classe de troisième C ont participé à ce challenge dans le cadre d'un EPI Scientifique centré sur les mathématiques, les arts plastiques et la technologie.

Les élèves ont dû concevoir, fabriquer et programmer des robots capables de réaliser 7 défis qui préfigurent les déplacements d'une voiture autonome du futur. Ces robots devaient circuler dans des rues, matérialisées sur un plateau de 1.20 m de côtés, suivant un cahier des charges. Pour chaque mission était précisé un itinéraire pour se rendre, du point de départ à un lieu déterminé, en respectant le code de la route, les piétons, les travaux et tous les obstacles qui se présentaient sur leur route.

Ce challenge comportait également un volet "création et design" tenant compte de l'originalité des robots, de leur efficacité, de leur précision ainsi que de la qualité des programmes pour rendre le véhicule parfaitement autonome, tout ceci étant évalué par un jury.

En Arts plastiques, chaque équipe a créé un logo qu'il a présenté devant un jury. Le logo le mieux noté sera imprimé sur les tee-shirts des participants au challenge 2019.

     

Beaucoup d'engouement, de travail, de réflexion, de solidarité et d'esprit d'équipe ont permis à nos élèves de troisième de s'initier à l'algorithmique, de consolider les bases dans le domaine du codage et de la programmation conformément aux programmes officiels.

C'est ainsi que notre collège est sorti vainqueur du challenge ERC 2018.

Par une approche différente, ce projet aura permis aux participants de s'approprier de nouveaux langages, de développer l'esprit logique, la créativité mais aussi de proposer une ouverture vers les formations et les métiers du futur.

 

"Drôles de maths" ... Les résultats du concours

 

Le 05 Février 2018, 159 élèves du collège ont participé à la 17ème édition du concours « Drôles de maths », organisé à l'échelle nationale. Mathématique, drôle, stimulant, accessible à tous, au profit de grandes actions solidaires, le concours Drôles de Maths est le premier concours Scoli'daire en France.

L'objectif premier du concours Drôles de Maths est de contribuer à la promotion des mathématiques. Mêlant l'humour aux mathématiques, s'associant chaque année à un grand projet humanitaire ou écologique, il propose une approche renouvelée des mathématiques et des sciences.

 Cette année, les candidats ont soutenu les efforts du Secours Populaire Français afin de parrainer la scolarité de centaines d'enfants en République Démocratique du Congo (RDC).

Un grand nombre de nos élèves se sont honorablement classés et ont été récompensés par des caméras, des montres connectées, des clés USB, des horloges, des jeux de logique, des kits de géométrie, des revues de mathématiques... 

 

 Bravo à tous et en particulier à :                                                                                                

 LAGUNA Maddi, MARTINEZ DE MARANON Lohitz, HIRIART Oihan (niveau 6ème)

 - FONVIELLE Sasha, COLINOT Lina, BAL PARLANGEAU Johane (niveau 5ème)

 - SUARES Jokin, MUGICA Myriam, FRANCISCO Bastien (niveau 4ème)                                                                     

 - MARISCAL Lucia, BAL PARLANGEAU Imanol, PUPIN Pierre (niveau 3ème )

 


Une parenthèse artistique

Une parenthèse artistique

Une exposition, découverte le vendredi 30 mars, nous a permis de faire connaissance avec les oeuvres de cinq artistes talentueux. Art abstrait et figuratif, aquarelle et huile, chacun exploite sa technique (mixtes : papier, verre, plastique...) et choisit son support (toile ou bois).

 

Une magnifique sculpture trônait au milieu de la salle. Faite de bois et de fer, elle représentait l'Infante, créée par le peintre Velazquez et réinterprétée par Picasso et de nombreux autres artistes plasticiens. Les thèmes traités étaient variés, les titres des oeuvres étaient des indices pour mieux comprendre les oeuvres. 

    

Les élèves ont apprécié de sortir de l'école pour découvrir et apprendre autrement : "C'est moins monotone !", dit l'un d'entre eux.

"Cela nous a permis d'apprendre des courants artistiques : abstrait et figuratif."

"Une fiche nous guidait dans notre visite, mais nous étions libre de choisir le sens de notre parcours et de nous attarder devant certaines oeuvres pour les commenter."

Travail collectif d'écriture par la 5C

     

 


Une épreuve pas si facile ...

Une épreuve pas si facile...

Le vendredi 30 mars, les élèves de 6ème et de 5ème ont participé à une dictée, ''La Dictée du Tour de France''. Tous les collèges, dans les villes où le Tour de France va passer, y participent. A cette occasion, nous gagnions une poche avec du matériel (stylo, carnet, autocollant, poche fluorescente et imperméable qui sert à envelopper notre sac à dos, etc). La dictée était différente selon la région. La notre était un extrait d'un article de journal. Le collège qui aura le moins de fautes à la dictée, pourra aller dans les coulisses du Tour de France qui  passera par Espelette, Pau, Saint Pée sur Nivelle, etc... Le dernier Français à avoir gagné le Tour de France a été, en 1985, Bernard Hinault. J'ai trouvé cette dictée difficile à comprendre et à écrire, car elle ne ressemblait pas à nos textes littéraires traités en classe, mais, je pense avoir réussi.

Emilie

 

 


Retrouvez la page Facebook de l'.AS.

Association Sportive Argi Izar

L'association sportive Argi Izar a enfin sa page facebook. Vous y trouverez toutes les informations utiles au bon déroulement de nos séances hebdomadaires du mercredi (rencontres, lieux, horaires, calendrier etc).

Vous pouvez y accéder en cliquant sur ce lien. 

 


SEPTEMBRE 2018

RENTREE 2018

- Jeudi 30 Août : Remise des livres pour les 6èmes de 8H30 à 12H30 et de 13H15 à 16H15.

Remise des fournitures pour ceux qui auront choisi de les acheter à l'Association des Parents d'Elèves.  

SEPTEMBRE

Horaires des cours : le matin de 8H20 à 12H05 et l'après-midi de 13H50 à 16H40. 

- Lundi 3 Septembre : Accueil des élèves de 6èmes de 8H20 à 16H40. Ces élèves n'auront pas cours le mardi 4 septembre, journée réservée à l'accueil des autres collégiens. 

- Mardi 4 Septembre : Accueil des élèves de 5èmes, 4èmes et 3èmes. 

- Mercredi 5 Septembre : Les cours démarreront pour tous à 8H20 et se termineront à 16H40. 

 

REUNIONS DE RENTREE

- Jeudi 6 Septembre : Parents de 6èmes à 17H.

- Jeudi 13 Septembre : Parents de 5èmes à 17H.

- Jeudi 20 Septembre : Parents de 4èmes à 17H.

- Jeudi 27 Septembre : Parents de 3èmes à 17H.

 

Du Lundi 24 au Mercredi 26 Septembre: Séjour d'intégration des 6èmes.