• > Classes bilingues, monolingues
  • > Projet spécifique transfrontalier (échanges, passeport linguistique)
  • > Projets scientifiques
BIENVENUE SUR LE SITE DU COLLÈGE SAINTE-MARIE à ST-JEAN-DE-LUZ

Sauvons la planète en dansant

La malédiction des sirènes

Durant l'après-midi du 4 Juin, deux classes de 5° sont parties à la Gare du Midi à Biarritz assister à un spectacle de danse contemporaine. L'histoire parlait des sirènes qui ne supportaient plus la pollution des océans, la mort des poissons à cause des déchets jetés à la mer. Sans mots et sans paroles, l'histoire était très détaillée et très facile à comprendre. Chaque mouvement et chaque déplacement était très gracieux. Ils permettaient au public de ressentir ses propres émotions et son propre ressenti. Le but de cette danse était de sensibiliser la nouvelle génération à la pollution afin que notre planète devienne plus saine.

   

      

Après un bilan à la fin du spectacle nous avons pu remarquer que beaucoup d'élèves avaient apprécié le spectacle. Lisons quelques impressions :


"Je suis surpris et à la fois touché par la gestuelle, la chorégraphie. Mon moment préféré : un danseur qui se détache du groupe. Il est seul. On a le temps de détailler ses gestes. Si on reproduisait cas par cas les gestes de chaque danseur, ça ne donnerait rien. Mais tous les gestes réunis composent à eux seuls, un vrai bonheur pour les spectateurs."


"On a bien compris l'histoire : la pollution des océans. J'ai aimé les costumes, la voile qui s'ouvrait et qui dévoilait un miroir, à l'intérieur. Et puis, j'ai trouvé intéressant de rencontrer, à la fin du spectacle, le chorégraphe et les danseurs qui se sont présentés devant nous."


"Les danseurs étaient concentrés, ils s'appliquaient énormément. Tous les mouvements étaient précis, coordonnés, les pliés et les pirouettes étaient parfaites. On voit qu'ils aiment ce qu'ils font. J'aimerais trop être à leur place."


      

"J'ai aimé parce que c'était beau. J'ai ressenti de la peur pour notre planète".


"Cela nous ouvre encore plus les yeux sur la santé de notre planète".


"Les gestes expressifs des danseurs ont transmis de l'amour et de la joie. Après le spectacle, c'était bien de connaître l'âge des danseurs et d'où ils venaient".

Eva, Ainhoa et Anthony

 

 

2018-06-26 21:58:00