• > Classes bilingues, monolingues
  • > Projet spécifique transfrontalier (échanges, passeport linguistique)
  • > Projets scientifiques
BIENVENUE SUR LE SITE DU COLLÈGE SAINTE-MARIE à ST-JEAN-DE-LUZ

Je suis, donc je slame ...

Le slam me suit...

C'est le titre du projet des 5A dans le dispositif Classe à PAC (Projet Artistique et Culturel). Comme le titre l'indique, nous avons travaillé l'écriture poétique et la diction, la déclamation. Celui qui nous a guidé pendant douze heures, réparties sur trois jours, c'est "Capitaine Alexandre", de son vrai nom : Oho Bambe, originaire du Cameroun, qui vit actuellement à Lille, mais qui voyage beaucoup car il intervient souvent dans les collèges et les lycées et est également invité à faire des lectures publiques. C'est dans un bar, aux Etats Unis, qu'il a découvert le slam et ce fut pour lui, une révélation. En 2009, il a écrit ses premiers textes et depuis, la poésie est devenue une nécessité. Ce temps, passé en sa compagnie, avec ses conseils et sa bienveillance, nous a permis de prendre du temps pour nous même, d'écouter ce que nous avions à dire. Pour déclencher les mots, il nous invitait à continuer ses débuts de phrases : "Mais à quoi sert la poésie ?" et : "Je suis, je suis, je suis..." ou encore : "J'écris pour..."

        

Quelques exemples :

 "La poésie sert à accrocher des rimes à nos branches".

".... à délivrer nos coeurs"

"Je suis une note composée pour durer".

"... une photo maquillée pour chaque soirée".

"... un grain de sable, qui tient en équilibre, entre la réalité et l'envie de vivre".

"J'écris pour rassurer ceux qui sont loin". 

"... pour l'âme de la Terre".

    

            

Après ces premiers exercices d'écriture spontanée, nous nous sommes lancés dans l'écriture de slams :

"En route vers l'aventure,

J'avance au rythme des nuages qui dansent,

Je survole le champ de tournesols,

Je chevauche la mer en colère,

Je marche lentement tels les goélands dans le vent,

Je fais rimer mes mots comme un poisson dans l'eau."

Durant ces quelques heures, trop courtes, nous avons découvert tout un univers, celui de la parole. Nous avons pu nous exprimer mais d'une autre manière. Certains ont révélé de vrais talents, de vraies personnalités. Les élèves souvent réservés ont eu la possibilité de s'affirmer. 

Eva, Ainhoa et Anthony

2018-02-25 21:42:00